La douleur est une impression anormale et pénible reçue par une partie vivante et perçue par le cerveau. C’est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire présent ou potentiel.
La pratique de la sophrologie, influe sur le contrôle de la douleur et de son environnement. En permettant à la personne d’être acteur de sa vie, c’est lui rendre sa liberté. Lui apprendre à écouter les mouvements de sa vie, c’est lui permettre de retrouver l’apaisement, lui rendre son plaisir de vivre, sa bonne santé.

LA SOPHROLOGIE, UN BON OUTIL POUR GÉRER NOS DOULEURS.

Identifier la dimension de la douleur.

Prendre conscience des tensions musculaires et mettre en place des détentes associées.

Apprendre à bien respirer.

Communiquer affectivement avec son corps.

Se préparer à des examens médicaux.

Se déprogrammer de son « historique douleur ».

MÉTHODE :

Techniques de respirations diverses, adaptées à chaque situation.

Défocalisation de la douleur par des techniques spécifiques.

Techniques d’images mentales afin de mobiliser positivement son corps.

Revitaliser la partie souffrante (exercice du sourire intérieur…).

Apprendre à gérer sa douleur par une posture d’écoute et de bienveillance envers soi-même.

Repérer les facteurs déclenchant de la douleur.

Se projeter positivement pour des examens médicaux et tenir un rôle actif et non passif.

Chacun a en soi la capacité de gérer la douleur. La sophrologie, par ses techniques simples et accessibles, permet au sophronisant de développer de nombreux petits changements quotidiens. Ce n’est pas de la magie mais un entraînement !

A noter que chaque séance est toujours adaptée au sophronisant et à son état du moment. Il est question de l’instant présent …